L'Albanie

Albanie

Du 11-05-2018 au 22-05-2018

Si de nombreux édifices religieux ont été détruits durant la période communiste, ce petit pays où cohabitent musulmans et chrétiens conserve encore une kyrielle de monuments, églises et mosquées, hérités des Grecs, des Romains, des Byzantins et des Ottomans.

Fierté nationale, la splendide côte, qui longe la mer Ionienne baptisée « Riviera albanaise » par les habitants, s’étend sur une centaine de kilomètres entre Vlora et Saranda. Végétation luxuriante, eaux turquoise, montagnes bordant la mer, c’est la partie la plus séduisante du pays. Une route, parfois vertigineuse, longe cette côte encore sauvage et très préservée. 

Une incursion sera faite en Macédoine afin de découvrir la beauté du lac d’Ohrid qui se situe à la frontière de l’Albanie.

Nul doute que ce pays, qui s’ouvre au tourisme et qui propose une gastronomie subtile aux accents méditerranéens, séduira une majorité.

L'Albanie
L'Albanie
L'Albanie
L'Albanie
L'Albanie

Vendredi 11 mai : départ de Lorient en TGV dans l’après-midi, en passant par Auray, Vannes et Rennes pour la gare Montparnasse. Transfert en car vers l’aéroport d’Orly pour le dîner et la nuit.

 

Samedi 12 : Transfert vers l’aéroport pour le vol Transavia de 7h05, arrivée à Tirana à 9h40. Prise en charge par notre guide. Visite guidée de Tirana, connue pour ses façades d’immeubles peintes et multicolores, dont la réalisation a symbolisé la fin d’un mode de vie « sans couleurs » de la dictature communiste. Visite du centre-ville de Tirana et de la place principale Skanderbeg. Ensuite visite de la mosquée « Et`hem Bey », considérée comme une perle du culte musulman. Déjeuner. Visite du Musée National. Le rez-de-chaussée est consacré aux périodes préhistorique, grecque et romaine (avec, notamment, la Déesse de Butrint et la Belle de Durrës), tandis que le premier étage est dédié au Moyen Âge et à la Renaissance albanaise. L’après-midi vous emmènera dans l’ex-quartier du Blok, autrefois réservé à la nomenklatura communiste, et aujourd’hui quartier branché de la capitale et cœur de la vie nocturne. Dîner et nuit à Tirana.

 

Dimanche 13 : Nous partirons en direction de la ville de Shkodra. Cette ville est renommée dans l’histoire de l’Albanie depuis l’antiquité ; elle était la capitale de l’Illyrie. Les ordres des Jésuites et des Franciscains ont contribué à l’enrichissement de la culture de cette ville. Pour les vénitiens, Shkodra était un comptoir très important. Déjeuner avec musique folklorique. Départ vers Kruja, ville connue et reconnue pour la citadelle de Skanderbeg. L’Albanie était le dernier rempart pour les ottomans avant de passer en Italie. Visite du Musée Skanderbeg qui renvoie ses visiteurs au temps du Moyen Âge et les guident au fil des batailles menées afin de protéger l’Albanie et  l’Europe. La visite du musée ethnographique de Kruja nous donnera  une bonne impression du patrimoine culturel et architectural de l’Albanie. Situé à quelques pas du vieux bazar, vous aurez l’occasion d’acquérir quelques petits souvenirs en mémoire de la dernière ville qui résista à l’envahisseur turc. Dîner. Nuit à Kruja.

 

Lundi 14 : départ vers la ville de Durres et tour panoramique de la deuxième plus grande ville d’Albanie. Elle remonte à l’Antiquité, par son amphithéâtre romain, qui fut autrefois le plus grand des Balkans. Son musée qui retrace l’histoire de cette ancienne ville marchande. Celle qui fut autrefois appelée « la Taverne de l’Adriatique » était le point de départ de là via Egnatia, route de caravanes qui reliait autrefois la grande Rome à Constantinople. La prochaine étape est la ville de Berat, située au sud de l'Albanie. Arrêt dégustation à la cave à vin Cobo, l’une des meilleures d’Albanie. Déjeuner à Berat. La ville est classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008. Autrement connue sous le nom de « la ville aux mille fenêtres », nous découvrirons son château, qui du haut de sa colline, offre un panorama exceptionnel sur les environs de la ville. Les églises orthodoxes, et entre autres, le musée « Onufri » hébergé dans un monastère (d’après un célèbre peintre albanais du XVIe siècle, reconnu pour le pourpre omniprésent dans ses chefs d’œuvre) proposent des œuvres picturales de grande importance. Lors de fouilles archéologiques opérées sous le temps de la dictature, on a retrouvé dans ce monastère deux Codex, l’un d’eux faisant partie des sept dans le monde qui fait référence au Vieux Testament. Dîner et nuit à Berat.

 

Mardi 15 : départ vers le monastère d’Ardenica, le seul à encore héberger des moines. La qualité et le nombre de fresques et d’iconostases qui recouvrent les murs font l’objet d’un grand nombre de visites chaque année. Puis visite du site archéologique d’Apollonia, dans la région de Fier. Fondée au VIe siècle avant J.C par les colons grecs venu de Corinthe, Apollonia fut une ville importante pendant l’époque romaine. Le musée archéologique, très riche, est un témoin par excellence de l’importance de cette ville dans l’Antiquité. Déjeuner. Départ en direction de la ville de Vlora. Ce n’est pas seulement un des ports principaux, c’est aussi un lieu historiquement important du fait de l’Assemblée qui s’y est tenue en 1912 pour proclamer l’indépendance. Dîner et nuit à Vlora.

 

Mercredi 16 : cette journée est réservée à la découverte de la Riviera albanaise. Vous emprunterez une route qui sillonne les petits villages typiques de cette région et qui offre des vues magnifiques sur la mer Ionienne. Visite de la forteresse d’Ali Pacha de Ioannina.  Route vers le site archéologique de Butrint, classé au patrimoine de l’UNESCO depuis 1992. Il propose une antique cité à ciel ouvert déclinant plusieurs siècles d’occupation humaine. La Porte du Lion est bien cachée, mais toujours sur pied. Déjeuner à Saranda. Cette ville balnéaire est située en face de l’Ile de Corfou. Dans l’après-midi vous aurez du temps libre. Soirée musicale avec des chansons iso-polyphoniques (Unesco). Dîner et nuit à Saranda.

 

Jeudi 17 : route vers Gjirokastra, ou « la ville en pierre ». En cours de route petit arrêt pour visiter l’œil Bleu, une belle source naturelle. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005, Gjirokastra est la ville natale du grand écrivain albanais « Ismail Kadare » et sur des notes moins littéraires, la ville d’origine de l’ex-dictateur communiste Enver Hoxha. Cette ville est composée de quartiers typiques avec d’anciennes demeures albanaises. On peut y profiter de terrasses ombragées, mais elle abrite aussi le musée ethnographique et sa citadelle, témoins d’un large pan de l’Histoire de l’Albanie. Déjeuner à Gjirokastra en cours de visite. Dîner et nuit.

 

Vendredi 18 : Départ pour la ville fleurie de Përmet qui constitue une halte de choix. Visite d’une coopérative locale où les femmes qui y travaillent vous dévoileront tous les secrets de fabrication de fruits confits, de raki ou même du vin albanais. La vallée de la Rivière de Vjosa et les vues sur la montagne de Papingu sont très impressionnantes. Déjeuner en cours de route. Continuation vers Korca, appelée également le « petit Paris », cette ville est réputée pour son attachement à la culture française. Le lycée français, l'hôpital de la ville et d'autres édifices construits par les troupes françaises pendant la Première Guerre Mondiale en témoignent. Dîner et nuit à Korca.

 

Samedi 19 : départ en direction de Voskopoja. Ce village orthodoxe était une ville très développée au XVIIIe siècle. Vous ferez une promenade afin de découvrir les églises de ce village, décorée de belles fresques. Déjeuner. Situé au bord du lac d’Ohrid, Voskopoja a servi de décor naturel au tournage de quelques grands films. En effet, le décor est si riche et varié que l’Unesco a inscrit ce lac depuis 1979 (l’un des plus vieux au monde) à la liste du patrimoine mondial, pour sa faune et sa flore. C’est également le seul endroit où l’on peut y pêcher le coran, un poisson proche de la truite, à la chair rose et d’une grande finesse. Dîner et nuit.

 

Dimanche 20 : Incursion en Macédoine. Le monastère Saint-Naum est un monastère construit à partir du Xe siècle au bord du lac d'Ohrid. Il s'agit d'un des lieux les plus touristiques de la République de Macédoine, grâce à son cadre naturel exceptionnel, à son histoire et à son architecture, typiquement byzantine. Il est situé à quelques mètres seulement de la frontière de l'Albanie. Il a été fondé par saint Naum-de-Preslav, personnalité religieuse de la région, qui le fit construire à la fin de sa vie. Des constructions ont été ajoutées jusqu'au XVe siècle mais beaucoup ont disparu lors d'un incendie survenu en 1875. Déjeuner à Orhid. Visite guidée avec un guide local : l'église Sainte-Sophie, construite entre le XIe et XIVe siècle, était le siège de l'archevêque Saint-Clément, une église orthodoxe byzantine classique, dominant la vieille ville, démontre le lien entre l’art byzantin et l'art de la Renaissance italienne. A Plaoshnik, au IXe siècle, Saint Clément d'Ohrid a fondé la première Université d’Europe avec 3500 élèves. Saint-Jean de Kaneo est la seule église située sur un petit promontoire qui s'avance dans le lac à l'extrémité ouest de la vieille ville, et offre des vues panoramiques spectaculaires sur le lac et les montagnes environnantes. Dîner et nuit à Orhid.

 

Lundi 21 : départ pour la ville de Struga - une ancienne colonie, datant de la période néolithique et située sur la partie nord du lac d'Ohrid. Découverte de la « ville de la poésie » et départ pour Elbasan. Déjeuner. Petite escale dans une ville souvent oubliée des circuits touristiques, Elbasan, avec la seule citadelle des Balkans à avoir été édifiée en plaine. Après la visite de la citadelle retour dans la capitale. Dîner et nuit.

 

Mardi 22 :départ pour l’aéroport de Tirana. Convocation pour le vol de Transavia à 9h20, décollage à 11h20 (déjeuner libre) et arrivée à Paris Orly à 14h10. Transfert en car vers la gare Montparnasse et retour en train vers Lorient, via Rennes, Vannes et Auray. Arrivée vers 20h00.

Télécharger le programme détaillé

Un accompaganteur au départ de Bretagne pendant tout le circuit

Un circuit dans un pays où s'ouvre le tourisme

 

Notre prestation comprend :
• Le transport en train vers Paris A/R
• Les transferts en car à Paris A/R
• Les vols Paris/Tirana A/R sur vol régulier Transavia
• Les taxes aéroport révisables au moment de l’émission (77 € au 20/11/17)
• La pension complète, du dîner du 1er jour au petit déjeuner du dernier jour
• L’eau minérale et le café inclus à chaque repas
• L’hébergement en hôtel de niveau 3* et 4* (normes locales), en chambre double
• Les entrées et visites guidées prévues au programme
• Un déjeuner musical
• Une soirée musicale
• Une dégustation de vin
• Une carte de l’Albanie (1 par couple)
• La présence d’un accompagnateur de l’association au départ de Lorient
• L’assurance assistance – rapatriement – bagage


Notre prestation ne comprend pas :
• Les boissons autres que celles citées
• Le déjeuner du dernier jour
• Le supplément chambre individuelle (290 €) en nombre limité
• L’assurance annulation (62 €)


- Acompte à l’inscription 505 €, 505 € pour fin février, le solde pour le 20 avril 2018

- Pièce d’identité utilisée le jour du voyage obligatoire à présenter à l’inscription (ou photocopie). Il est possible de voyager avec une carte d’identité mais il est préférable d’utiliser votre passeport pour faciliter et fluidifier le passage aux frontières.

Revenir